Séances

Des séances individuelles ou collectives en fonction de vos besoins

Comment se passent les séances individuelles ?

Quel que soit le type d’accompagnement choisi, coaching, sophrologie ou sophro-coaching, la première séance suit toujours le même canevas.
Celle-ci sert essentiellement à
• établir la relation de confiance nécessaire pour cheminer ensemble,
• exposer votre problématique,
• clarifier l’objectif visé.

Nous convenons ensemble et au préalable du nombre de séances qui suivront.
En moyenne, un accompagnement individuel comporte 4 à 8 séances. Ce nombre dépend toutefois de votre situation spécifique. C’est pourquoi nous prenons le temps de clarifier ensemble la mission.

Les séances suivantes commencent par une « météo » ciblée. En d’autres termes, les séances commencent par un échange pour cerner votre niveau d’énergie et vos besoins du moment. C’est sur cette base que se construit votre séance personnalisée.

Informations pratiques pour les séances individuelles

Les séances individuelles sont organisées en présentiel à Mont-Saint-Guibert et Ottignies-Louvain-la-Neuve ou en ligne par visio-conférence.
• Adresse pour les séances en présentiel : 9, clos de la noire épine, 1435 Mont-Saint-Guibert (parking aisé)
• Adresse pour les séances de sophrologie en extérieur, sur demande, au Bois de Lauzelle : boulevard de Lauzelle, 1348 Louvain-la-Neuve (rdv au « Parking Malin »)
• Horaires : du lundi au vendredi, de 9h00 à 18h00, et le samedi matin
• Tarifs : 55* euros (1 heure) ou 75* euros (1 heure 30) (*à partir du 01/01/2022)

Comment se passent les séances de groupe ?

Uniquement pour les séances de sophrologie. Les séances de sophrologie collectives suivent le schéma de progression du processus sophrologique. Chaque niveau constitue un module.
• Module 1 : Comment retrouver de l’énergie et du sens au quotidien – 10 séances
Prérequis: aucun.
• Module 2 : Comment comprendre et ajuster l’énergie de nos émotions au quotidien – 6 séances
Prérequis, avoir participé au module 1 ou équivalent en individuel.

Informations pratiques pour les séances de groupe

Les séances de groupe sont limitées à six personnes. Elles sont organisées en présentiel à Mont-Saint-Guibert, à Rixensart et Ottignies-Louvain-la-Neuve. En présentiel ou en ligne par visio-conférence.

• Adresse pour les séances en présentiel : 9, clos de la noire épine, 1435 Mont-Saint-Guibert (parking aisé)

• Adresse pour les séances de groupe en présentiel : 12, Av. de mérode, 1330 Rixensart (parking aisé)

• Adresse pour les séances de sophrologie en extérieur, sur demande, au Bois de Lauzelle : boulevard de Lauzelle, 1348 Louvain-la-Neuve (rdv au « Parking Malin »)
• Tarifs : 20 (25) euros la séance de 1h00 (1h15)

Trois exercices pour vous faire du bien

Je vous propose 3 exercices simples pour vous enraciner, prendre conscience de votre météo interne et ajuster l’énergie qui circule en vous. Choisissez-en un et prenez soin de mettre en place les conditions nécessaires. Privilégiez un moment de la journée où vous ne serez pas dérangé, dans un endroit agréable et installez-vous confortablement. Rendez-vous disponible à votre séance et à vous-même. Laissez de côté pensées, émotions ou projets, pour venir vous centrer ici et maintenant.

Le souffle

Asseyons-nous, portons notre attention sur nos points d’appuis : nos pieds sur le sol, sur quelles parties somme-nous appuyés l’avant ou l’arrière de nos pieds, contact de notre dos avec le dossier, de notre bassin, nos cuisses dans l’assise du siège.

Lorsque ce sera bon pour chacun laissons nos yeux se fermer (ou à tout le moins se perdre dans le vague). Portons notre attention sur notre respiration, le souffle de l’air qui entre dans notre corps par les narines, son amplitude, son rythme. Les éventuelles différences de température peut-être à l’inspire et à l’expire.
Sans jugement, sans vouloir le changer, sentons juste le souffle tel qu’il est quand il entre et qu’il sort de notre corps dans ce va et vient circulaire. Portons notre attention sur le déploiement de l’inspire, puis ce moment où le souffle se suspend avant que l’expire ne prenne le relais, et puis se suspende à son tour. Juste présent au souffle durant quelques nouvelles respirations conscientes.

Venons déposer une ou nos deux mains à plat sur notre ventre. Et, commençons par expirer l’air qui se trouve dans notre ventre et nos poumons, comme si nous voulions les vider complètement. Nous sentons le ventre qui se rétracte, le sternum qui se fond dans le thorax. Ensuite, tout naturellement l’inspiration se fait à nouveau d’elle-même, comme un ballon, qui vient gonfler notre ventre, nos poumons.
Juste attentif à ce va et vient du souffle qui nous berce doucement, encore et encore dans un rythme de plus en plus lent. Si d’aventure des pensées entrent dans le champ de notre conscience, notons-les simplement et laissons-les passer, revenons au va et vient de notre souffle encore quelques respirations.

Lorsque c’est bon pour chacun, nous pourrons progressivement nous remettre en mouvement, bouger nos chevilles, nos poignets, nous étirer, bailler retrouver notre tonus d’activité. Et quand ce sera bon pour nous, nous laisserons nos yeux s’ouvrir.

L’ancrage

L’exercice se fait soit assis, soit debout (si notre équilibre nous le permet). Si vous optez pour la version debout, à tout moment, sans jugement, vous pouvez choisir de vous rasseoir. Veillez à avoir les pieds bien en contact avec le sol. Si nécessaire (si vous êtes assis), veillez à vous avancer sur votre siège. Si vous êtes sur un tapis, dans l’herbe, vous pouvez enlever vos chaussures pour ressentir les sensations (douceur, fraicheur, chaleur, textures…) du sol (tapis, carrelage, gazon) sous vos pieds.

Bien centrés dans nos pieds, quand ce sera bon pour chacun, laissons nos paupières se fermer. Et, sans jugement observons : le contact de nos pieds sur le sol, du sol qui touche nos pieds, à quels endroits le contact est-il le plus présent, de quelle manière ? Puis, laissons nos pieds, et déplaçons notre attention vers notre respiration, quelques souffles conscients. Nous relier avec ce va et vient, sans vouloir le changer. Juste présent au déploiement du souffle en nous, aux traces sensorielles et énergétiques qu’il laisse dans le corps.
Puis, portons notre attention sur un côté de notre corps, sur une jambe, un pied. Appuyons, la pointe de ce pied sur le sol comme si nous voulions masser nos orteils sur le sol : quelques fois dans un sens puis dans l’autre. Ensuite, portons le poids du corps sur le talon, et appuyons, massons le talon à quelques reprises avec attention.
Redéposons ce pied à plat sur le sol et prenons un instant de pause, constatons : que ressentons-nous dans ce pied ? Différences de surface, de pression ?

Ensuite, portons notre attention sur l’autre côté du corps, l’autre pied, les contacts de ce pied avec le sol, du sol avec le pied. Puis, appuyons la pointe du pied sur le sol comme pour masser nos orteils sur le sol dans un sens puis dans l’autre, quelques fois. Maintenant, portons le poids du corps sur le talon du pied et massons-le dans le sol, à quelques reprises avec attention. Enfin, redéposons ce pied à plat sur le sol et remettons-nous dans nos deux appuis.
Quelles sont les sensations dans ce pied mobilisé, activé ? Sensations nouvelles ? Différences avec l’autre pied … Energie qui circule…
Qu’y a-t-il de changé en nous ? Dans quelle présence à nous-même sommes-nous maintenant ?

Les Ressources

Nous avons parfois besoin d’ajuster notre énergie, soit en l’activant quand elle est trop basse, soit en l’apaisant quand elle est en excès. L’exercice proposé active le réconfort et l’apaisement.

Souvenons-nous ou imaginons un endroit chaleureux et réconfortant où nous nous sentons en paix. Ce peut-être une plage idyllique, une forêt magnifique, un paysage de montagne grandiose ou tout autre endroit qui nous rassure et nous apaise. Ce peut être un endroit imaginaire (issu d’un livre, d’un film) ou créé de toutes pièces. Visualisons-nous dans cet endroit où nous nous sentons bien, paisible, en harmonie avec nous-même et avec notre environnement.
Détaillons-le : où sommes-nous ? Quels sont les couleurs, les sons, les parfums, la chaleur, la lumière ? Quelle est l’ambiance ?
Comme si nous y étions, imprégnons-nous des sensations. Puis, prenons-conscience des traces agréables laissées dans notre corps, où se logent-elles, que sentons-nous dans notre corps ? Savourons un instant cet état d’être.

Portons notre attention sur notre souffle, tout en allongeant lentement l’expiration, laissons la détente nous envahir progressivement. Savourons un instant. Puis nous pourrons nous étirer, bailler, faire quelques gestes avec nos chevilles, nos poignets afin de retrouver notre tonus d’activité. Enfin, nous laisserons nos yeux s’ouvrir et reprendrons le cours de nos activités dans ce nouvel état de présence à nous-mêmes.

Nous pouvons pratiquer cet exercice pendant quelques minutes chaque jour durant plusieurs jours de manière à ancrer les manifestations sensorielles et énergétiques. Ainsi, l’image de ce lieu qui nous apaise, accompagné par l’expiration lente, un mot de calme pourra nous aider plus rapidement à ressentir le calme et prendre la distance face aux situations qui génèrent des tensions ou du stress. Venons respirer en nous le temps d’une pause même courte, quelques minutes suffisent déjà à apporter un résultat efficace.

Les exercices proposés entrent dans le cadre de l’accompagnement que je vous propose. Il en existe d’autres que vous pouvez découvrir lors des séances individuelles ou collectives.